Alain Devaud - Chevaux - ferme équestre les kà, école d'équitation, formation, dressage, vuadens, bulle, gruyère

Travail de deux pistes: L’appuyer

Avec l’étude de l’épaule et de la contre-épaule en dedans (nous en avons parlé dans l’article précédent), le cheval comprend dorénavant « l’effet de la jambe isolée » (une seule jambe agit). L’apprentissage de l’appuyer lui sera enseigné uniquement quand, dans cet exercice précédent, l’animal se sera livré avec franchise et dynamisme, n’opposant pas du tout de

Travail de deux pistes: Épaule en dedans – Contre épaule en dedans

Le travail de deux pistes, appelé également pas de côté, est une marche durant laquelle le cheval, tout en gardant le mouvement en avant, se déplace latéralement. Pour ce faire, il doit donc chevaler ses membres pour les poser devant ceux se trouvant déjà à l’appui. Cette façon de faire marcher son cheval développera chez

Alain Devaud - Chevaux - ferme équestre les kà, école d'équitation, formation, dressage, vuadens, bulle, gruyère

Ramener – Mise en main – Rassembler

En ce qui concerne la position d’un cheval « placé », l’on entend souvent dire (à tort): « Mon cheval est enrêné », « mon cheval est à la rêne ». Le mot qui convient pour qualifier un chanfrein qui avoisine la verticale est en effet « le ramener ». Le général Decarpentry, dans sa brillante œuvre littéraire « Equitation académique », le définit ainsi:

Alain Devaud - Chevaux - ferme équestre les kà, école d'équitation, formation, dressage, vuadens, bulle, gruyère

Les transitions

Comme nous l’avons souligné dans le premier chapitre traitant de la psychologie, le cheval possède un temps réel de concentration relativement restreint. Et ce temps décroît d’autant plus que le travail quotidien devient pour lui répétitif et morne. Or, trop de cavaliers conçoivent le travail journalier de leur monture d’une façon identique. Il en découle

Alain Devaud - Chevaux - ferme équestre les kà, école d'équitation, formation, dressage, vuadens, bulle, gruyère

Psychologie

«Quand le cheval oppose une résistance à la demande du cavalier, c’est bien plus souvent dû à une incompréhension ou à un problème physique chez l’animal qu’à sa mauvaise volonté. C’est donc, par delà son mécanisme, sa volonté qu’il faut atteindre, et la gagner jusqu’à ce qu’elle ne fasse plus qu’un avec la nôtre.» Ch.

Alain Devaud - Chevaux - ferme équestre les kà, école d'équitation, formation, dressage, vuadens, bulle, gruyère

Passion et réflexion – introduction

Avril 1992, au coeur de la campagne portugaise, un matin comme les autres: dans le paisible manège de la Quinta Do Brèjo. Nous avons le privilège de monter des chevaux d’école aux qualités exceptionnelles. Grâce à ces montures, nous sommes en mesure de nous faire une riche idée de la haute école, enchaînant piaffer, passage